La délégation SIDPE Auvergne- Rhône- Alpes

Cette journée a été organisée après de nombreuses péripéties quant au lieu de la visite par les Gaulois locaux Frédéric et Bernard. En effet, la veille du départ des convocations, toutes les autorisations n’étaient pas réunies.

C’est qu’on ne rentre pas comme ça chez n°2 mondial du pneu.

La journée s’est déroulée en 3 temps forts :

1°temps : visite de l’usine Cataroux et son « école du pneu »

Nous avons été reçus sur le parking par Monsieur Martin-Lassagne, Directeur des Affaires Publiques France. Après avoir réussi avec brio le passage du contrôle d’identité, Monsieur Martin-Lassagne, assisté de trois guides nous a dirigés vers une salle de conférence. Il  a présenté l’activité du groupe et ce site d’excellence et emblématique dans la production de pneumatiques de compétition de très hautes performances.

Les participants par leurs questions se sont montrés très intéressés par le haut niveau de technicité des processus de fabrication des pneumatiques, par les valeurs éco-responsables  portées par Michelin et par son intérêt apporté au tissu socio-économique local.

Chaussures de sécurité et chasuble

La  groupe des 22 participants a ensuite été divisé en trois sous-groupes qui sous la conduite d’un guide sont passés par la case vestiaire  et ont poursuivi à l’intérieur de l’école du pneu le long cheminement de l’élaboration du pneumatique depuis le collage à plat des  bandes, suivi de l’empilement des nappes sur des cylindres préfigurant la forme arrondie du pneu ou chaque enveloppe est tracée par code barre, l’adjonction de ce qui sera la bande de roulement, puis le passage au four de cuisson qui lui donnera sa forme et son dessin définitif. Les pneus passent ensuite sur un banc de tests tant visuels que techniques, balan, radiographie. Les pneus recalés sont analysés pour comprendre et remédier au problème.

La chaîne de fabrication qui nous a été donnée de voir est celle sur laquelle passent tous les apprentis en formation pour comprendre et apprendre les bases de conception. Toutefois de nouvelles techniques plus automatisées, plus performantes  restent …. à l’abri des regards.

 

2° temps : Convivialité au Restaurant Royal St Mart à ROYAT

Le groupe s’est rendu dans la cité thermale de Royat et nous nous sommes restaurés dans un décor du pur style Napoléon III très en vogue dans ce type de station thermale.

Ce repas nous a permis de faire plus ample connaissance avec nos invités

–        quatre enseignants de l’école d’ingénieur POLYTECH de Clermont qui participent à la délivrance du titre d’Ingénieur DPE en logistique et génie civil.

–        Le président de l’IESF Auvergne.

 

3°temps : Assemblée générale et débats

Pendant que les conjoints guidés par Jacqueline, faisaient une promenade dans les parcs de la station et vers les thermes anciens malheureusement fermés ce samedi, les IDPE se sont réunis dans une des salles du restaurant. Le président de l’IESF Jacques Barbey nous a présenté les objectifs de l’IESF d’Auvergne.

Puis, entre nous, nous  avons débattu sur les différentes cibles pour promouvoir le titre d’IDPE, de la crainte de le voir disparaitre  et de susciter de nouvelles adhésions même si la région Auvergne Rhône Alpes est particulièrement dynamique comme nous avons pu nous en rendre compte lors de cette journée qui s’est terminée vers 19h.